Depuis 1997, OTM propose des parrainages et jusqu’en 2017, Colette Jolly a visité annuellement les deux centres pour prendre des nouvelles des filleuls. Elle passe aujourd’hui progressivement le relai à Laurence Vandroux et Béatrice Goy qui reprendront à terme la gestion des parrainages pour OTM.
A Talata, les parrainages sont individuels. Une vingtaine de filleuls sont parrainés et trois fois par ans ils échangent par courrier avec leur parrain ou marraine.
A Ambatofotsy, les parrainages sont collectifs et une soixantaine de parrains ou marraines permettent de nourrir et scolariser un peu plus de 400 enfants
Dans ce village cette année, deux frères, dont la maman a le mal de Pott et qui avaient donc dû arrêter leurs études faute d’argent, ont de nouveau pu intégrer une scolarité grâce à OTM.

Les enfants sont bien encadrés par les enseignants et lors des premières promotions du certificat d’étude et du BEPC des élèves du centre avaient déjà obtenu les meilleurs résultats du canton. Dès que, grâce aux parrainages, l’école a pu donner un repas consistant à midi, les enseignants ont très vite constaté qu’avec le ventre plein les enfants étaient plus vigilants et plus travailleurs.

Collette Jolly a la chance de pouvoir rencontrer les élèves chaque année et leurs yeux brillants et leur sourire sont le reflet des remerciements que ni eux ni elle ne savent exprimer.